Le guide de votre bien-être à domicile

Feng Shui

Actualités

Un intérieur harmonieux et un meilleur flux d’énergie avec des plantes et fleurs Feng Shui

Un intérieur hamornieux se base, d’après le Feng Shui, sur l’équilibre du Yin et du Yang. Le Yin est fluide, passant, féminin, et le Yang est solide, permanent, masculin. Le Feng Shui distingue cinq éléments : l’eau, le Feu, le Métal, la Terre et le Bois. Les plantes représentent le bois, la terre étant symbolisée par les poteries, la porcelaine, les pierres… Leurs emplacements préférés sont l’Est et le Sud-Est, les couleurs associées le vert et le brun. Bien utiliser, les plantes vont alors dynamiser la santé, la richesse, tout en luttant contre les énergies néfastes.

Les espèces à privilégier

Plante porte-bonheur, le bambou est très utile dans un salon ou un bureau, pour apporter une atmosphère zen propice au ressourcement et à la concentration. Mais pour créer une véritable atmosphère de bien-être à la maison, il faut surtout choisir des plantes que l’on aime. On préférera les espèces à feuilles arrondies, comme le ficcus, particulièrement propice à un intérieur zen. Il en va de même pour le crotton à feuilles colorées. Les plantes grasses sont aussi recommandées dans le Feng Shui. Alors que les cactus et les épineuses, dont les épines perturbent le Chi, et les bonzaïs, torturés dans leur petits pots, sont à proscrire. Cultivés en limitant leur croissance naturelle, ils n’induisent pas une croissance saine.

Les plantes dites "dépolluantes’ sont aussi très utilisées pour purifier un espace et réduire les formes de pollution intérieures (chimiques, électriques et ondes telles que téléphone, box….) "Pour absorber les toxines, optez pour des azalées ou des bégonias… et pour un coin cuisine ou une véranda on préfèrera un citronnier ou un autre arbre à agrumes

Les emplacements de choix

Dans un loin couloir, elles ralentiront l’énergie.Dans un renfoncement, elles redynamiseront des énergies stagnantes.Au pied d’un mur saillant ou de l’angle d’un grand meuble, qui créent des énergies négatives dites « flèches empoisonnées ». Cuisine, bureau, salon, entrée… Toutes les pièces peuvent bénéficier d’une plante, exception faite des WC et des chambres à coucher. Il faut cependant veiller à ne pas transformer la maison en serre : une à trois plantes par pièce suffit selon la taille de la pièce. La bonne santé des plantes d’intérieur est évidemment primordiale donner le meilleur d’elle-même.